Présentation de la commune

Euzet-les-bains au soleil couchant
Euzet-les bains, petite commune gardoise d’un peu plus de 400 âmes, influencée par les Cévennes et la Provence, est située à mi-chemin entre Alès et Uzès. Officiellement, la commune s’appelle Euzet mais on l’appelle toujours Euzet-les bains rappelant un temps où elle était une des plus célèbres stations balnéaires.
C’est en effet au XIXe siècle qu’Euzet-les bains a connu sa période de célébrité avec le développement de la station thermale. Le docteur Perrier en fut le directeur, de 1875 à sa mort, en 1912. C’est ce même docteur Perrier qui acquit les sources des Bouillens, à Vergèze, pour en faire jaillir les bulles les plus célèbres du monde… Hélas, la mort de Louis Perrier et la première puerre mondiale ont porté un tort énorme à la station. En 1920, le site est mis en vente et racheté. Mais l’état des installations et l’impossibilité financière d’entreprendre les rénovations indispensables entraînent peu à peu le déclin du thermalisme à Euzet-les bains. La belle est laissée à l’abandon… Elle est pillée et saccagée. Il ne reste aujourd’hui qu’une ruine dans un parc, dont on peut encore imaginer la splendeur déchue, tout en espérant une renaissance.
Ce riche passé a été marqué par des épisodes forts à plusieurs époques. On peut ainsi découvrir les grottes que Jean Cavalier, chef des Camisards, utilisait comme refuge et infirmerie pour ses troupes. Il y stockait aussi les vivres et munitions.
On y trouve deux lieux de culte, l’église Saint-Martin, incendiée en 1703 et restaurée au XIXe siècle et l’immense temple protestant édifié en 1839.
Plus anciens, les gisements de mammifères fossiles, datant de l’ère tertiaire, la muraillasse, oppidum remontant à l’âge du fer, et les silos romains viennent compléter un patrimoine facilement accessible depuis un sentier botanique réalisé par l’Ecole des Mines d’Alès en 2013.

Un village d'histoire et d'avenir !